SNIPF-logo
  • Évènements
  • La raison d’être d’une association d’Alumni * au XXIème siècle par Daniel Gatie Vice-président du comité associations d’IESF

La raison d’être d’une association d’Alumni * au XXIème siècle par Daniel Gatie Vice-président du comité associations d’IESF

Du Février 03, 2019 00:00 jusqu'au Décembre 31, 2019 15:40
À PARIS
Posté par Michel Fanjat
Catégories: INFORMATION
Visites: 234

La raison d’être d’une Association d’Alumni * au XXIème siècle

De nombreuses associations d'Alumni voient leur existence remise en cause année après année. Repli du nombre de cotisants, désaffection grandissante des jeunes diplômés, baisse du nombre de participants aux événements organisés par des bénévoles de moins en moins nombreux, tels sont les symptômes les plus courants.

De plus en plus de membres d’associations d’Alumni ont des difficultés à discerner quel est le retour sur investissement d’une cotisation. Ils préfèrent payer "au coup par coup" les prestations et services qu’ils ont choisis ainsi que les événements auxquels ils souhaitent participer. La notion de cotisation, synonyme de stabilité budgétaire, disparait donc au profit d’un service à la carte qui doit donc se développer, devenir très attractif et satisfaire au mieux les souhaits des membres.

Evoluer pour s’adapter au XXIème siècle
Il faut donc inventer un nouveau modèle d’association d’Alumni. Certaines parlent d’association disruptive, qui ne repose plus sur une base essentiellement financière (produit des cotisations – charges) mais sur une raison d’être mise à jour en fonction des approches, des attentes et des besoins des membres, ainsi que de l’environnement général qui crée des habitudes et des comportements nouveaux. Les prestations et services payants qui en sont le résultat viennent alors compléter les recettes des cotisations.

Définir les axes stratégiques de sa raison d’être
La raison d’être de l'association peut se traduire en esprit de corps, fierté d’appartenance, solidarité entre les membres (école, étudiants, alumni), services rendus, prise en compte des attentes de toutes les parties prenantes. Afin de répondre au mieux aux besoins de ses membres et de ses partenaires, il est essentiel que chaque association :
• définisse les éléments de sa raison d’être,
• choisisse une stratégie pour les faire évoluer dans le temps, et en parallèle,
• adapte sa palette de services, internes et externes.

Ces trois phases de travail nécessaires à une évolution positive et fructueuse ont fait l’objet d’un examen approfondi mené par un groupe de travail du comité associations d’IESF. Le résultat de ce travail est consigné dans un document disponible sur le site d’IESF (Associations/Comité Associations/Travaux).

Cinq éléments de la raison d’être ont été retenus :
1 – Promouvoir la marque, en France et dans le monde
L’entretien et la croissance du rayonnement et de la notoriété d’une école ne sont pas seulement le fait de sa direction. L'association et chacun de ses membres doivent témoigner des compétences et des valeurs acquises pendant les études. Ceci s’exprime par le sentiment d’appartenance et la fierté du diplôme portés par chacun des alumni auprès des entreprises, des étudiants et des lycéens.

2 – Témoigner des valeurs
Il s’agit de porter les valeurs de l’association : échanges entre pairs, convivialité, solidarité, entraide, reconnaissance, respect des différences et de continuer à témoigner des valeurs de l’école, qu’elles soient humaines, sociales ou entrepreneuriales.

3 – Créer du lien au sein de l’association
La satisfaction des attentes de ses membres reste l’objectif essentiel d’une association. Elles sont spécifiques pour un étudiant, un jeune diplômé, un ingénieur confirmé ou un retraité. Une réponse unique serait irréaliste. Les réponses aux attentes doivent être segmentées, sous peine d’incompréhension puis de désaffection.
Trois maîtres mots complémentaires à la nécessaire segmentation :
- une cohésion de l’ensemble des alumni, indispensable avant d’entreprendre tout projet ou tout type d’action regroupant les générations (ou les promos), les lieux de résidence (régions françaises ou pays étrangers), ou les secteurs professionnels,
- Au sein du réseau ainsi constitué doit se développer un esprit de solidarité qui peut prendre des formes multiples (recherche emploi, développement commercial, contacts privilégiés, …)
- L’entretien des liens ne peut être assuré sans traditions, rites, rencontres périodiques récurrentes. Les célébrations d’anniversaire de promotion, les congrès ou autres journées à thème, le Gala annuel de l’école, les soirées locales ou régionales de type afterwork, tout ceci doit concourir à mieux souder entre eux les membres de l’association.

4 – Développer et entretenir un esprit de communauté
Par communauté on pourra entendre :
- un ensemble constitué des alumni, de l’école et des étudiants,
- si une Fondation existe, un ensemble constitué des alumni, de la Fondation et du campus (école, étudiants),

Pour l'association, l’esprit de communauté se traduit par :
- l’entretien de relations actives (et pas seulement "de bonne compagnie") avec l’école,
- la participation à la vie étudiante parce que c’est un devoir que d’ouvrir l’horizon aux nouvelles générations.

5 – Développer les marques de reconnaissance envers l’école
Une proportion significative d’anciens élèves sont conscients de ce qu’ils pensent devoir à leur école : leur formation tout d’abord, les valeurs transmises, l’esprit de camaraderie (ou d’équipe), la convivialité. Développer des marques de reconnaissance envers son école d’origine, c’est d’abord adhérer à l’esprit de communauté. C’est aussi participer financièrement à son développement et à son rayonnement à travers sa Fondation, si elle existe. Très répandue dans les pays anglo-saxons, cette idée se développe en France. La plupart des grandes écoles d’ingénieurs ont une Fondation vivante. Ce n’est pas encore le cas général.

Des actions stratégiques pour pérenniser l’association
Dès qu’une association a défini les éléments de sa raison d’être, il s’agit de les transformer en actions de progrès qui pourront ensuite se traduire par des nouveaux services ou, s’ils existent déjà, les améliorer au bénéfice des membres de l’association ou des autres entités de la communauté. Un long parcours en perspective si l’on souhaite aboutir à une vision nouvelle de l’association.

Daniel Gatie
Vice-président du comité associations d’IESF

 

* ALUMNI : Association également nommée "association d'anciens élèves", au sein de laquelle d'anciens élèves d'un même institut scolaire se    retrouvent pour, notamment, continuer à maintenir les liens de camaraderie tissés pendant les études.

 

reseau des ipfRejoignez la grande famille des IPF.
Adhérez à un réseau de compétences et de partenaires

certificationVous avez la compétence d'Ingénieur ?
Vous exercez une fonction d'Ingénieur ?
Valorisez votre savoir-faire par la
Certification d'Ingénieur Professionnel !

ipf-miniAssociation régie par la loi du 1er juillet 1901, la SNIPF rassemble en son sein plus de 2 000 Ingénieurs certifiés suite à une démarche de validation de leurs compétences.